Dans le même journée

Courant juin 2015, et alors que notre Projet, était déjà antérieur aux évènements de Charlie HEBDO, et bien avant les attentats du 13 novembre, dans la même journée 2 articles abondaient dans le sens de notre PROJET.

  • L’un met en avant la nécessité grandissante de nos concitoyens de mettre l’accent sur la FRATERNITE. C’est même devenu depuis une nécessité pour faire barrage aux risques d’amalgame vis-à-vis des musulmans. Une arme contre la stratégie de Daech qui ne souhaite que cela, et par là, la guerre civile chez nous et au-delà.
  • L’autre se préoccupe de la nécessité d’accroitre l’ATTRACTIVITE de notre ville, de notre Département et même, l’image de notre PAYS.

Tout ceci rejoint aussi les préoccupations relevées dans l’article de François TONNEAU dans La Provence du 17 juin. Notre Région a RAPIDEMENT besoin d’une FORTE Marque d’attractivité. Or, aucun projet pour MARSEILLE ne peut mieux correspondre à l’ensemble de ces préoccupations que notre projet notre futur MONUMENT de la FRATERNITE de FRANCE. Sachant que les apports de notre projet ne se limiteront pas à la symbolique et à l’attractivité de la ville et du Département, mais qu’ils porteront aussi sur le chômage, la paix sociale, l’exemple à suivre vis-à-vis des Jeunes, l’image de la ville, le Tourisme, etc. S’il fallait démontrer l’utilité d’un tel MONUMENT, tout ce qui précède prouve que nous sommes sur la bonne voie.

 

article2