De nombreux arguments

UN ARGUMENT DE PLUS EN FAVEUR DU

GRAND MONUMENT DE LA FRATERNITE DE FRANCE

Nous avons déjà développé tous les avantages et effets induits qu’apportera à MARSEILLLE, à sa REGION et la FRANCE la construction à Marseille du GRAND MONUMENT de la FRATERNITE de FRANCE. De plus, suite à l’attentat meurtrier de NICE, sans compter tous ceux qui l’ont précédé (CHARLIE HEBDO, BATACLAN et autres, en France comme à l’étranger), on constate que :
– Certains, fatalistes, disent qu’on ne peut pas tout prévoir, il faut s’y faire, car il va y en avoir d’autres.
– D’autres disent qu’on n’a pas assez fait, ou bien que l’on n’a pas fait ce qu’il fallait, et mettent en cause la Police et le Gouvernement. On pire encore, suggèrent le rejet d’une partie de la population.
– D’autres prêchent le retour aux armes et à la guerre tous azimuts.

En fait on s’aperçoit, que les mesures policières, si elles sont utiles, ont cependant leurs limites. En effet, on ne peut pas surveiller tout le monde et, passé un certain seuil, on se heurte aux droits de LIBERTE des personnes. Droit qui est aussi un des fondements de notre République.

En réalité, sachant que  c’est contre  des idées qu ’il faut se battre et qu’on ne peut pas faire appel au bon sens des gens qui se laissent endoctriner et radicaliser, il apparait logique de les attaquer aussi sur le domaine des idées. Que les idées, ou les croyances à attaquer soient absurdes, d’un autre âge, sans fondement, qu’elles engendrent la barbarie ou pas, là n’est pas la question. Il faut donc trouver le moyen d’exposer nos idées et ce, de manière aussi ostentatoire que la façon dont les terroristes et les racistes font pour imposer les leurs à l’actualité. Mais à ceci près, que nos méthodes seront tout-à-fait pacifiques. D’ailleurs, historiquement de nombreuses causes se sont imposées par la non-violence. On peut citer pour exemple les marches pacifiques de Martin Luther KING, ou d’ Indira GANDHI, tout comme le sacrifice des Chrétiens dans la Rome Antique.

La Construction du MONUMENT DE LA FRATERNITE DE FRANCE réalisée à grand renfort de PUBLICITE diffusée dans le monde entier, comme a su le faire DAECH, posera par contre un gros problème à tous ceux qui veulent diviser les peuples, sans parler de ceux qui prêchent la barbarie, le racisme et les guerres de religions.

Son Message apaisant et fédérateur ne  fera que  plus ressortir l’absurdité des guerres de religion au 21ième siècle, et celle du racisme obtus qui ne juge que sur une origine ou une couleur de peau ignorant totalement la réalité qui veut que dans l’ensemble de tous les terriens, quelle que soit leur race, leur origine et leur couleur de peau, il y a des gens biens et des malfaisants. C’est aussi le cas en France comme ailleurs. On s’en aperçoit très vite en s’ouvrant aux autres, en voyageant, en s’élevant par l’instruction, l’éducation et le respect des autres.

Toutefois, il serait naïf de penser que cette gloire faite à la FRATERNITE soit la panacée. Non seulement il faudrait maintenir, voire renforcer, notre vigilance grâce aux forces de l’ordre, mais aussi combattre l’obscurantisme, et le manque d ’instruction des peuples en voie de développement car l’instruction et l’éducat ion sont fondamentales. Ceci, surtout auprès des femmes, car on dit souvent que lorsqu’on permet l’accès à l’instruction d’une femme, c’est ensuite toute une famille qui en profite. On comprend aussi pourquoi certains peuples rétrogrades ou malveillants s’efforcent de refuser l’accès des femmes à l’instruction et à la vision des Télévisions occidentales.

Enfin le troisième élément repose sur la répartition équitable des richesses. L’erreur des pays riches a été de vouloir, jusqu’à présent, amasser toutes les richesses possibles au détriment des pays les moins développés et les moins à même de se défendre techniquement et commercialement face à la compétitivité et aux marchés internationaux. La meilleure politique à adopter par les pays riches, consiste, au contraire, à partager leurs richesses et leurs moyens de Formation, avec les pays pauvres. Je parle ici de calcul économique et d’une forme d’assurance pour la paix et la prospérité, abstraction faite de tout souci de générosité ou d’humanité. Une simple question de bon sens. De plus, ces mesures sont à appliquer de façon urgente, en s’efforçant de commencer par combattre les trop grandes différences de niveaux de vie au sein même de leurs pays respectifs et en résorbant le chômage. En effet, pouvoir travailler fait partie de la dignité que l’on ne peut retirer à chaque homme. Le chômage et la misère sont autant de terrains favorables à la délinquance, au rejet de la Société, au fanatisme religieux et au racisme.

L’avenir et la quiétude de nos enfants dépend donc de tout cela à la fois. D’ailleurs notre Jeunesse l’a très bien compris vu l’accueil que les Jeunes font à notre GRAND PROJET. Espérons que nos Élus locaux et Nationaux ainsi que nos Grands Chefs d’Entreprises feront de même et qu’ils n’attendront pas, comme par le passé (dont il faut savoir tirer un enseignement), après la Rome antique, le retour à la barbarie avec tout son cortège de conséquences.

Robert CRESPO
Association ABAQUE