Pourquoi?

Pourquoi un tel Monument et un tel SITE à MARSEILLE ?

Les raisons liées à l’Image même de MARSEILLE, et les raisons Économiques et sociales,
Le côté multiracial, multiculturel, multiethnique de Marseille fait d’elle la ville de prédilection pour cela. Si la FRATERNITE est un des 3 fondements de notre République, l’actualité justifie aussi largement que l’on mette l’accent sur ce principe (cf.CHARLIE HEBDO et tous les autres conflits dans le monde). La mondialisation et les modes de transports modernes, nous amèneront inévitablement à apprendre à vivre ensemble.

Malgré le développement récent du Tourisme à Marseille, on ne peut nier que Marseille reste une ville pauvre. Le chômage général qui touche notamment les Jeunes, ajouté au manque de qualification de bon nombre d’entre eux, font qu’ils sont une proie de choix pour la délinquance. L’oisiveté n’est-elle pas mère de tous les vices ? A cela s’ajoute la perte de certaines valeurs aux yeux des ados de voir leur père, la mère ou le frère sans travail. Or on sait qu’un travail, et un salaire qui entre dans un foyer, peuvent régler beaucoup de problèmes et rétablir les valeurs indispensables à l’équilibre d’une famille. Sans travail certaines couches de la population développent une agressivité face à ceux ou celles qui ont du travail et encore davantage face aux classes aisées. Il s’en suit un clivage social avec tout ce que cela entraine comme incompréhension, haine, racisme, etc. Il suffit parfois d’un peu de pain pour rendre certaines personnes heureuses et peu envieuses de la richesse d’autres gens qui ne sont pas forcément plus heureux. Or notre projet ne pourra que rassembler, accroitre la fierté de tous les Marseillais. De même, ses effets induits seront source de prospérité de la ville, de sa Communauté urbaine, et de la Région.

Quel MONUMENT ?

Pour cela il faut qu’un Monument soit susceptible de déplacer les Touristes français et étrangers. Et donc qu’il soit UNIQUE, GRANDIOSE et chargé d’un MESSAGE FORT et UNIVERSEL. Peu importe sa forme, nous laisserons ce choix aux Architectes. Mais il devra donc impérativement :

1/ Apparaitre UNIQUE en son genre, Ce qui fait l’attrait de la TOUR EIFFEL, de la TOUR de PISE, de VENISE, du MONT RUSHMORE, du CORCOVADO, etc..C’est bien le fait qu’il s’agisse de quelque chose d’UNIQUE.

2/ GRANDIOSE et BEAU. Des Musées, il y en a en quantité, des Festivals de Jazz ou autres, idem. Et, il est très difficile de rivaliser avec la réputation mondialement connue de certains. Il faut donc un Monument dont l’importance, son architecture audacieuse, sa beauté et la technicité dont il fait la démonstration, et l’attractivité de son site, où l’on doit passer un moment agréable, justifient que l’on se déplace pour le voir.

3/ qu’il soit à la hauteur de l’importance du symbole qu’il représente. En parlant de hauteur on sait que la colline de N.D. de la Garde est de 147m. Partant de zéro ou presque la Tour de la C.M.A. s’élève aussi à 147 m. La Statue de la Vierge de la Garde s’élève elle à 225 m. La Colline de Bois Luzy s’élève à 132 m. Il suffirait donc que notre Monument soit d’une hauteur d’environ 93 à 95 m pour rejoindre la hauteur du sommet de la statue de la Vierge. Soit la FRATERNITE à l’image du Monument de la Statue de la LIBERTE : 93 m (socle 47 m et Statue de Bartholdi 46 m. Avec 4 à 5 millions de visiteurs/an, elle a fait aussi l’objet d’apports technologiques : cuivre repoussé de Violet le Duc et structure de Eiffel.

Jadis les Français ont fait un énorme cadeau touristique aux Américains avec la Statue de la Liberté. Ne seraient-ils plus capables de se faire, aujourd’hui, un autre cadeau du même type, innovations incluses? La FRATERNITE ne peut-elle pas prétendre à un Monument aussi important et aussi rentable que celui de la LIBERTE? Dans les projets de Marseille n’y a-t-il pas déjà la Tour H99, de 99 m?

4/ il doit aussi refléter un savoir-faire régional, une technicité, un avant-gardisme qui fasse qu’il justifie un certain respect de ce point de vue, indépendamment du message qu’il soit chargé de véhiculer. Il doit être une «vitrine» de la créativité de notre région qui doit faire la fierté des Marseillais, des Régionaux et des Français.

Ce Monument doit être vu de jour, comme de nuit, de tous les côtés de Marseille, du port dès qu’on arrive en bateau ou dès qu’on survole Marseille, comme l’est la Vierge de la Garde. A part la vierge de la Garde l’endroit qui nous est apparu le plus indiqué est le « parc de la Moline » dans le 12° et plus précisément les abords du Château de Bois Luzy qui se trouve à une hauteur avoisinant celle de la colline de N.D. de la Garde. De même à l’image de la statue de la Vierge qui culmine à 225 m, le Monument devra culminer de même à une hauteur avoisinante. Un peu comme si le futur building H99 se trouvait transplanté au niveau du Château.

C’est alors que sa visite fera l’objet d’un nouveau circuit touristique :

« I HAVE A DREAM».

Voilà un touriste « Lambda » arrive à Marseille. Qu’il soit arrivé par TGV, Avion, Croisière ou autre, il s’empresse de monter voir LA VIERGE DE LA GARDE qui figure en première place sur son guide touristique. Arrivé au pied de la Basilique, il admire le panorama. Il y a de quoi, il est magnifique !! Et, tout à coup il aperçoit au loin vers l’intérieur de la ville, un Monument particulier dont il n’a jamais vu de pareil ailleurs : un immense arbre dont les feuilles scintillent au soleil le jour, qui s’éclairent le soir pour briller la nuit. Émerveillé, il veut aller voir de plus près. Et lorsqu’on lui dit que c’est l’ ARBRE de la FRATERNITE, il est d’autant plus motivé pour aller prendre des photos sur place et lui rendre hommage.
Pour s’y rendre, il aura recours : soit à sa voiture de location, soit au METRO, soit, s’il est venu en Autocar, en voyage organisé, on lui dira que cette visite est bien sûr prévue dans sa visite de Marseille, car il s’agit d’un Monument UNIQUE au MONDE comparable à la Statue de la LIBERTE, et de par la symbolique qu’il représente pour la ville et pour la France, c’est un message lancé au Monde entier.

Idem, si on prend le cas du visiteur venu seul, sans avoir eu connaissance au préalable de l’existence du dit Monument et sans moyen de locomotion. Il prendra le METRO et descendra au terminus d’une ligne l’amenant à la station dite LA FOURRAGERE. Un chemin sera alors balisé l’invitant, par la même occasion à une petite promenade pédestre, ou à prendre un petit train, qui l’amènera après une petite montée d’une centaine de mètres, au Mémorial du Génocide Arménien, puis dans un parc, et de là au pied du Monument. Quant aux cars de touristes, ils seront garés, sur 1 parking réservé. Le parc à l’ambiance bucolique, véritable MONTMARTRE Marseillais, avec ses peintres, ses joggers, ses familles en ballade, le tout associé à une buvette, un point d’eau, une boutique de souvenirs, l’inciteront à la joie de vivre. Une fois au pied de ce Monument unique, situé près d’un ancien château, aujourd’hui Auberge de la Jeunesse (le château de Bois Luzy), il aura une vue sur tout Marseille. Tout un symbole :

Rapprocher la Jeunesse de la FRATERNITE. C’est un authentique message adressé à la jeunesse et à l’humanité toute entière. Il pourra l’admirer, le photographier, à côté duquel il pourra aussi se faire photographier et sur la symbolique duquel il pourra méditer. Puis, montant au niveau du Monument lui même, voire même à son sommet, il pourra admirer le panorama, dans lequel il retrouvera le Port, et la VIERGE DE LA GARDE où il était précédemment. Dans ce havre il s’arrêtera, s’abreuvera à la guinguette, achètera la carte postale du Monument, le fameux tee-shirt et une miniature du Monument et peut-être même une Toile d’un peintre local. Et, dans une salle d’Expo. il trouvera, aux côtés d’autres oeuvres, une affiche lui indiquant qu’un concert aura lieu dans le parc, ou bien au CHATEAU de la BUZINE vers lequel il pourra prolonger son périple et faisant une halte au Centre Commercial de la Valentine. Enfin une salle de Projection et de Spectacle lui vantera l’histoire de cette partie de Marseille, et l’incitera à poursuivre jusqu’à la découverte d’ALLAUCH, ou d’AUBAGNE sur les traces de FERNANDEL, PAGNOL, etc..

Du coup il pourra se renseigner sur les possibilités d’hébergement dans le coin. ou bien il téléphonera à son hôtel pour rester un jour de plus à Marseille pour revenir le lendemain dans le quartier et terminer sa visite. Puis, il s’en retournera le coeur léger vers son moyen de transport (METRO ou autre) en ayant fait la connaissance d’une toute autre partie, et une autre facette de Marseille. Enfin, l’apport technologique qu’il aura pu découvrir sur le Monument lui fera comprendre qu’en dehors de la bonhomie des Marseillais, il y a des compétences, un savoir-faire, et des techniques d’avant-garde qui témoignent de la qualité des habitants de la ville et sa Région. Ce qui ne fera qu’accroître son intérêt à ses yeux. Il aura pris conscience de l’état d’esprit créé par le côté cosmopolite de la ville et les richesses culturelles qui en ressortent. A Marseille on y découvre des qualités et, on sait aussi ce que « FRATERNITE » veut dire.

Une bonne image qu’il emportera avec lui, et qu’il associera à la bonne humeur légendaire des Marseillais, en comprenant pourquoi cette ville, du haut de ses 26 siècles d’existence, est à la fois la plus ancienne, la plus ouverte, et une des plus dynamiques de France. Il saura pourquoi : «on est fier d’être Marseillais».
Le Président
Robert CRESPO